Retour au journal
prev. next
31 juillet 2017
Gini

Il y a des moments dans la vie où on veut juste être occupé au maximum. On dit « oui » à tous les projets, toutes les opportunités. On arrête de se demander « est-ce que je suis à la hauteur ? » ou « qu’est-ce que je vais faire ? ». Le résultat n’a pas d’importance, c’est le faire qui compte. On essaie alors juste de donner le meilleur de soi. Ces moments sont parfaits pour repousser ses limites, essayer des choses qui vous faisaient envie mais dont vous aviez trop peur. Maintenant vous vous sentez sans peur, et avide de nouvelles expériences. C’est comme ça que je me sens en ce moment.

Quand Gini m’a contacté pour une collaboration, j’ai dit un grand OUI. Faire plus de portraits. Prendre plus de photos « éditoriales ». Essayer de nouvelles choses. Exactement ce dont j’avais besoin, exactement ce dont j’avais envie.

Une après-midi ensoleillée, on s’est donc retrouvé à Gleisdreieck Park, on a marché jusqu’au petit skate-park sous le pont où je me suis entraînée une fois avec mes coéquipières du roller derby. Au début je ne savais pas quoi faire. Je n’avais aucun plan ! J’ai donc juste commencé à prendre des photos, à essayer différents angles. Puis après une dizaine d’images, l’histoire a surgi dans mon esprit. J’ai commencé à diriger Gini comme une de ces « cool kids » qui traînent au skate-park, qui sont trop cools pour tout le monde, trop hautains, mais dont on veut absolument devenir l’ami. La lumière était aussi belle que dans une église. Gini me donnait exactement la bonne expression, et j’ai pu essayer des angles inhabituels (du moins pour moi). Le résultat me donne envie de faire plus, d’essayer plus, d’oser plus. Alors attendez-vous à voir plus de nouvelles choses ici !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour au journal
prev. next